Le village de Puy-Saint-Martin


Depuis le fief d'origine de "Podium sancti martini", le village a "glissé" peu à peu le long de la pente au fil des siècles pour s'établir au carrefour des routes de Manas et de Montélimar.

Ce qui caractérise Puy-Saint-Martin est sa situation de limite climatique qui se retrouve dans la végétation.
Limite entre le Dauphiné et la Provence, limite entre les dernières collines des Préalpes dioises et la plaine de la Valdaine qui s'ouvre sur la vallée du Rhône à Montélimar, limite entre le Val de Drôme et la Drôme provençale.
Le climat est sec : pas de brouillard mais du mistral et parfois de la neige en hiver, ce qui n'empêche pas la présence d'une forêt de pins d'Alep, sans doute parmi les plus septentrionaux d'Europe. Oliviers, lauriers, mûriers, cigales également, presque la Provence mais toujours un peu le Piémont préalpin.

Puy-Saint-Martin est situé à 16 km au sud de Crest (ancien chef-lieu du canton), à 26 km à l'Est de Montélimar et à 21 km au nord de Dieulefit.
Les communes les plus proches sont Manas, Roynac, Charols, Cléon-d'Andran, Soyans et La Répara-Auriples.

A découvrir : les ruines du château.

Des 50 maisons que comptait encore le bourg castral au XVIIe siècle, la mémoire collective a gardé le souvenir des portes d’accès et l'on devine encore l'enceinte à la base de certaines maisons. Il faut monter jusqu'aux ruines du château pour apprécier la vue sur la plaine.

Le vieux village s'accroche encore sur les flancs de la motte (le "puy", le "podium", évoquant le nom premier du lieu : Podium Sancti Martini). Les maisons et le château médiéval n'existent plus, seules subsistent des ruines ; en revanche, les anciennes rues sont là et permettent l'accès en haut du puy. C'est le circuit « Village perché ». Les anciennes habitations qui demeurent, bien réparées, datent des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, les plus récentes se situent quant à elles dans la plaine et sur la colline voisine (Chanteperdrix).

Le nouveau château, manoir du XVIe siècle en contrebas du village, a été remanié au XVIIe et au XIXe siècles. Il est communal depuis 1956 et abrite la mairie, la salle des fêtes et deux appartements. Fait assez rare, il comporte un beau parc attenant de 3 000 m2 environ.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.